Les Jacobins … Pourquoi ? (n°1)

Posté par LPBSM le 22 mai 2011

Bonjour,

Nous allons aborder un problème délicat celui de la construction d’un « Palais des Congrès »  en plein centre ville .

Pour peser le pour et le contre  (comme ont dû le faire les conseillers municipaux de la ville de Rennes) vous pouvez aller sur le site : http://www.rennes-capitale.fr/index.php/actualite/2008/pour-un-debat-organise-autour-du-centre-des-congres/ où vous trouverez tout un dossier très bien fait sur le sujet  .

Vous pourrez également lire la « Lettre ouverte à Daniel DELAVEAU au sujet du Couvent des Jacobins » par Jean-Marie GOATER sur le site : http://jeanmariegoater2007.over-blog.fr/article-23125136.html   .

Pour notre part nous allons uniquement nous intéresser à la circulation prévue par le projet autour du Centre des Congrès, de la place Sainte-Anne et du Contour Saint-Aubin, pour en dénoncer sa haute fantaisie .

Le projet de Jean GUERVILLY était certainement le meilleur projet de reconstruction du couvent des Jacobins, sur les trois présentés, mais était-il pertinent de faire un Centre des congrès dans un centre ville aux ruelles exiguës tout en sachant que cela allait entraîner une foultitude de camionnettes de dépannage ainsi qu’un nombre considérable de camions d’approvisionnement (il est prévu deux auditoriums et un restaurant pour congressistes) pour transporter pianos de concert et autres instruments … ainsi que des marchandises périssables, celles de l’alimentation .

.Les Jacobins ... Pourquoi ? (n°1) palaisdescongrsjeanguervilly1

Sur cette image idyllique, nous ne voyons aucune circulation alors que dans la réalité nos étroites ruelles ne suffiront pas à absorber le flux des réparateurs et autres fournisseurs devant gérer cette immense machine .

Madame Sylvie ROBERT, interrogée à ce sujet par LPBSM et fort sympathique au demeurant, a répondu à nos interrogations concernant l’aménagement des pistes cyclables autour du futur Centre des Congrès .

Il ressort de sa réponse que le sens de la rue d’Echange et celui de la rue de Saint-Malo ne seraient pas modifiés mais que le Contour Saint-Aubin devrait voir la suppression de la circulation de transit . 

Je traduis donc que, comme sur la photo idyllique ci-dessus, il n’y aura plus de passage de camionnettes et de camions empruntant cette voie donc que les dits camions et camionnettes venant livrer les nombreux restaurants de la rue Saint-Malo (*), en sens unique, devront impérativement passer par la rue d’Echange en traversant le parking des Jacobins pour accéder à la rue St-Malo, parking qui  deviendrait par ce fait une rue à part entière .

(*)  Il s’agit du petit tronçon de la rue de Saint-Malo compris entre le Contour Saint-Aubin et le carrefour avec la rue Legraverend et la rue de l’Hôtel-Dieu (en haut sur le plan ci-dessous) .

ruedechangen21Cliquez sur le plan pour l’agrandir

Or si les experts de la circulation venaient de temps en temps sur le terrain, ils auraient pu apercevoir qu’à la sortie prévue du parking des Jacobins existe au n°3 de la rue de Saint-Malo une boutique nommée Domino’s Pizza qui se fait livrer par un énorme camion bloquant la rue pendant plus de 20 minutes juste à la sortie du dit parking .

J’imagine déjà la renommée par le bouche à oreille d’un Centre des Congrès rennais dont on ne peut pas sortir .

Ce projet semble donc souffrir d’un manque d’étude élaborée sur la répercussion circulatoire dans le quartier Saint Martin, ayant comme principal but de faire restaurer le couvent de Jacobins à tout prix .

lesjacobinsprisparmrwzeppeline1

.Sur le bas de cette image prise en vue aérienne se trouve le fameux parking ne comprenant que 40 places .

.imgp6189redimensionner1Voici l’entrée par la rue d’Echange prise de l’intérieur du parking .

.imgp6186Voici la sortie donnant dans la rue pavée de Saint-Malo prise de l’intérieur du parking .

Outre le fait qu’un parking de 40 places semble ridicule pour faire fonctionner un centre devant recevoir plus de 2000 personnes  (2000 personnes représente les possibilités d’accueil des congressistes mais pas de tout le personnel et des nombreux corps de métier qui devront fréquenter le lieu) les accès au centre même ont été mal pensés ; nous n’avons vraiment pas l’impression d’avoir affaire à des professionnels mais plutôt à des amateurs bienveillants incapables de réaliser un projet cohérent .

Ce qui choque les rennais responsables, c’est de mettre en évidence le fait que nos impôts servent à payer des non-professionnels capable de vous donner un jour une version et le lendemain la version contraire pour justifier des décisions prises par un Conseil Municipal qui semble du même acabit (mises à part quelques exceptions) .

Nomina si nescis perit et cogitorerum (si on ignore le nom des choses, on en perd aussi la connaissance) citation de Carl Von Linné en 1755, vaut également pour le terme « espace-lecture » cherchant à remplacer celui de « bibliothèque » .

Pour ceux qui ne verraient pas le lien entre les deux problématiques semblant différentes, posez-vous la question : mais qui a géré ces deux prises de position ? 

La réponse coule de source (même si nous sommes capable de concevoir que tout  est difficile quand on souhaite mener un dossier à bien dans le cas présent, le manque de réalisme, et de personnel s’attachant à régler les problèmes plus sur des plans (cartes) que sur le terrain, semble conduire à un fiasco programmé .

Les problèmes posés par un grand nombre de cars, de camions, ne pouvant rejoindre la rocade que par la rue de Saint-Malo vont engendrer inéluctablement des problèmes de circulation bien au-delà du futur « Palais des Congrès » .

Pour conclure, même si le projet a le mérite de sauver la dégradation des bâtiments, sa situation même engendrera plus de problèmes qu’elle n’apportera d’amélioration dans tout le quartier Saint-Martin .

Ceci étant prévisible, aucune réponse satisfaisante n’est apportée à ce jour par les responsables du projet aux nombreuses interrogations posées .  Pire, ils les minimisent semblant vouloir gagner du temps  (Madame Sylvie ROBERT avec Laëtitia MEDARD ayant répondu que le « Code de la Rue » imposait la généralisation des doubles sens dans les zones 30 kms/heure pour les voies vélo)  .  Mais où vont-elles trouver la place pour ces voies vélo quand on a peine la place de faire circuler des véhicules dans le petit tronçon de la rue de Saint Malo … ?  (et j’évite de parler de la minimisation des trottoirs dans cette rue) .

L’intervention d’un camion de pompier bloquant la sortie des véhicules sortant du Centre des Congrès, ne semble même pas avoir été envisagée .

Donc, si l’intention de doter Rennes d’un « Palais des Congrès » était bonne, que le projet d’architecte semble valable, le lieu choisi semble lui complètement inadapté pour faire fonctionner correctement cet équipement .  A moins qu’un second « Palais » de plus de 3000 places soit discrètement prévu dans les plans secrets d’une mairie dont la transparence n’est pas le fort … !

J.M. MARTIN pour LPBSM

 

 

 

 

 

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

 

Association de parents d'él... |
amies16 |
Blog de l'association TRAIT... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | BRESSOLS.BRIAL VERLHAGUET -...
| Association PPCBL
| Section CFDT de Sofradir