Nouvel urbanisme à Rennes ; inquiétudes … n°1

Posté par LPBSM le 24 juillet 2012

Bonjour,

Nous avons assisté pour vous à une conférence au CIU (Centre d’information sur l’urbanisme), le 26 avril 2012, en présence des deux architectes et ingénieurs à savoir Monsieur Dominique BRARD et Monsieur Christian LE PETIT qui ont essayé d’animer une présentation de la modification sur le grand axe EST- OUEST de la ville de Rennes .

La transformation du Mail Mitterrand en zone piétonne a particulièrement retenu notre attention . 

Comme vous pouvez le voir sur le dessin ci-dessous, il n’y a plus de voiture sur la droite du mail (en le regardant à partir de la place de Bretagne) comme s’il n’y avait pas un grand nombre d’immeubles (voire une station service) qui ont des sorties de parking ; comment gérer le problème .

.Nouvel urbanisme à Rennes ; inquiétudes ... n°1 Mail-Mitterand.

Nous ajoutons à ça, notre demande formulée, de la façon la plus précise et insistante possible, à notre directeur adjoint d’aménagement et d’urbanisme à la ville de Rennes (du moins officiellement depuis le 1er janvier 2012), consistant en : « Comment les livraisons, les fréquents déménagements, les réparations faites par les divers artisans, l’intervention de médecins, d’infirmières, y compris celles des pompiers pourront se faire  » ?  (en gros, le vivre au quotidien) .

La réponse nous a sidéré :  « l’expérience et la statistique montre à l’évidence qu’ils se débrouillent et que cela fonctionne ! »

Alors, il va falloir nous expliquer comment huit sorties de garages particuliers (dont un garage professionnel public) et sept intersections de rues à peu près tous les cinquante mètres pourront permettre une circulation fluide d’une voie vélo, ainsi qu’une promenade non interrompue par la sortie obligatoire des véhicules d’immeubles ayant une « servitude » (obligation de pouvoir sortir de leur garage et d’y rentrer) en déclarant que cet espace est soit disant « piéton » … ?

Pour vous prouver nos dires, nous avons patiemment pris chacune des sorties de garage des immeubles situés sur le côté droit du Mail Mitterrand, en les regardant à partir de la place de Bretagne, en photo ; vous pouvez voir ces images en cliquant sur :

.

Mail F. Mitterand
Album : Mail F. Mitterand
Diverses sorties sur une aire dite piétonne
17 images
Voir l'album

Sur le Mail, de nouvelles aires de stationnements avec bordures en granit ont été refaites, il y a environ un an .  Alors, devrions-nous tout déconstruire pour réaliser un phantasme auquel des « non-techniciens » ont en masse adhéré (nous parlons bien sûr du Conseil Municipal qui à voté le projet à l’unanimité… et nous avouons que cela fait un peu peur sur le reste des projets en cours) mais qui fait peu de cas de l’argent public déjà dépensé .  Tout cela est très inquiétant !

Ce projet est tellement douteux (tel qu’il nous a été présenté lors de cette conférence), sur le plan pratique ainsi que sur le plan juridique, que la ville de Rennes a envoyé le 2 juillet 2012 une circulaire aux commerçants du Mail Mitterrand leur demandant de faire bon accueil aux représentants du cabinet CERCIA (http://www.cercia.fr/) de consultants spécialisés dans l’urbanisme et l’immobilier commercial ; une étude de plus, et une dépense de plus, pour s’apercevoir de ce qui saute aux yeux, c’est qu’on ne pourra pas venir chercher en vélo, même avec une carriole attelée, un meuble chez le marchand de meuble et venir avec son vélo pour faire réparer sa voiture … !

Nous n’avons pas pris en photo les nombreux immeubles qui n’ont pas de parking privés, mais qui auront encore plus de mal à déménager un week-end (avec une location de camion) si cette voie n’est que piétonnière !  Comment les divers services de secours (pompiers, médecins d’urgence, infirmières … etc…) pourront-ils accéder à un espace piéton qui se voudrait être un barrage à tout véhicule à moteur ?  Comment le plombier pourra-t-il intervenir en urgence pour colmater une fuite risquant d’endommager les appartements du dessous ?

Désolé Monsieur LE PETIT mais ici nous ne sommes plus dans le rêve qui a réussi à convaincre le Conseil Municipal, et à qui vous avez réussi à faire adopter un projet satisfaisant leur demande de réduction de la circulation en centre-ville (à moins que cela ne soit l’inverse, mais ceci est une autre histoire) ;  mais vous avez été payé, par de l’argent public, pour réaliser un projet ; et ce projet, tel qu’il est présenté, semble pour le moins « foireux » (même si nous concevons que le terme manque d’élégance et ne semble pas très délicat (mais l’étiez-vous vraiment lors de cette réunion du 26 avril 2012 en déclarant que seuls les chiffres étaient significatifs par rapports aux états d’humeur de ceux qui n’avaient pas une vision d’ensemble, alors que votre vision vous permettait d’organiser ce qui était « bien » pour la vie d’autrui) … ?   Sans avoir le désir d’engager de poursuites, nous souhaiterions exprimer que ces propos nous semblent un  peu « trivial » … ! (nous avons sur le dernier terme sacrifié l’orthographe au bénéfice du jeu de mots)) .

Est-ce bien le même Christian LE PETIT qui affirmait en Février 2003 :

« Nous ne pouvons faire l’économie d’études psycho-sociologiques sur les modes de vie de nos citoyens, commentent Christian Lepetit, directeur des services techniques de Rennes Métropole, et Jean-Luc Doucet, responsable du service  » aménagement  » à l’Audiar (*) .  67 % des déplacements se font hors domicile-travail, et concernent l’achat, le loisir, l’accompagnement. Alors où répartir les pôles majeurs ? Comment sortir des solutions stéréotypées des transports collectifs ? Est-on capable de s’interroger ? « 
relayé par le :
Journal Ouest-France du mardi 25 février 2003
(*) http://www.audiar.org/   Agence d’Urbanisme et de Développement de l’Agglomération Rennaise
Association « loi 1901″, elle a été créée en 1972 .
  • Président : Daniel Delaveau , Président de Rennes Métropole, Maire de Rennes
  • Vice-présidents : Bernard Poirier – Jean-Yves Chapuis (*) – Jean Cézard
  • Secrétaire : Joseph Jan
  • Trésorier : Paul Kerdraon

(*) Nous serons amené à examiner plus tard son rôle dans la non-préservation du Lavoir de Chézy . [Pour en savoir plus : lisez http://www.placepublique-rennes.com/2011/07/jean-yves-chapuis-le-citadin/; descendez directement vers le bas jusqu’à ce que vous trouviez l’article de 2011 où Jean-Yves CHAPUIS est interviewé par Jean-Louis VOILEAU sous une ligne horizontale et qui commence par : Place Publique > ; c’est très instructif …]

Lors de son Assemblée Générale du 8 avril réunie sous la présidence de Daniel Delaveau, l’Audiar a adopté son nouveau projet stratégique.

Structuré autour de neuf axes d’intervention prioritaires. Le projet porte sur les années 2011/2015 et a vocation à être décliné annuellement dans son programme partenarial d’activités.

L’agence rassemble une quarantaine de professionnels de disciplines et de compétences complémentaires, couvrant les divers champs du développement urbain.

Leurs regards croisés, où chacun est à la fois spécialiste et porteur d’une culture commune, permettent des approches transversales qui enrichissent la réflexion.

 

Nous voyons parfaitement ici, que seuls un petit nombre de spécialistes décident entre eux de la vision qu’ils ont sur le « comment vont vivre les citoyens«  dans les espaces qui leurs seront fabriqués .

A l’instar de Pierre GANGNET, l’architecte qui nous a expliqué que s’il avait écouté les habitants de Bordeaux, souhaitant continuer à parquer leurs voitures sur les quais, il n’aurait jamais pu réaliser ses aménagements qui sont aujourd’hui reconnus par la grande majorité comme un bienfait, on pourrait dénier aujourd’hui aux habitants d’immeubles leurs droits à pouvoir sortir et rentrer dans leurs garages, à pouvoir accéder aux premiers secours et à pouvoir déménager sans demande spéciale à la préfecture .et Architecte

Nous avons quand même l’impression qu’une ligne tolérable dans le premier cas, devient déplacée et intolérable dans le second .

 

C’est sans doute pourquoi la ville de Rennes a décidé de recruter Nicolas FERRAND :

Nicolas-FRRRANDNicolas Ferrand : Un polytechnicien pour la future métropole rennaise .

Ça en jette … !   Un polytechnicien à la tête de l’aménagement et de l’urbanisme de la ville de Rennes et de Rennes métropole !

Nicolas Ferrand remplace Christian Le Petit à partir du 1er janvier 2012 .  Il lui succédera au poste de « Directeur Général Aménagement et Urbanisme Ville de Rennes et Rennes Métropole » .

« Hier, Unidivers faisait état de la frénésie immobilière (*n°1) de la mairie .  Est-ce le fruit du hasard ?  Mais aujourd’hui, Les Echos, Business info et Ouest-France annonçaient l’arrivée de Nicolas Ferrand à la direction générale de notre municipalité et métropole .  A 39 ans, la tête pensante écarte de son chemin Christian Le Petit, son prédécesseur, lequel restera en charge du « pilotage des dossiers Euro Rennes (*n°2 ) et Via Silva (*n°3) jusqu’à sa retraite, » dit laconiquement Ouest-France (n°5) .

Arrivant tout droit de Saint-Etienne, le futur quarantenaire dirigeait l’Epase (établissement public d’aménagement de Saint-Etienne) depuis sa création en 2007.  Là-bas, en terre rhodanienne, il a tenté de développer les activités tertiaires, de renforcer Saint-Etienne dans sa position de second pôle urbain de l’Eurométropole Lyon / Saint-Etienne et de créer un quartier d’affaires .  Ce n’est pas tout .  Il a milité pour l’essor d’un campus métropolitain (c’est tout bon pour la cité internationale…) et privilégié les esprits créatifs .

Parmi ses lettres de missions stéphanoises, il en est toutefois une qui devrait particulièrement intéresser les Rennais .  Nicolas Ferrand était chargé de restaurer l’attractivité résidentielle du centre ville de Saint-Etienne, d’améliorer les espaces publics et de proposer une offre de logements adaptés .  Excusez moi du peu, on est pile-poil dans le sujet du jour : la frénésie immobilière de la municipalité rennaise .

En arrivant à Rennes, Nicolas Ferrand devra tenir compte d’un contexte local particulier .  Encore ce matin, dans les colonnes d’Ouest-France, Bruno Chavanat (UMP) pestait contre le manque de transparence et de concertation de la part de la municipalité dans ses projets urbains .  « Les Rennais dans leur ensemble souhaitent être des acteurs à part entière .  Ils aspirent à dessiner le visage futur de leur ville et pas seulement à commenter les plans qui leur sont présentés. »  Un sentiment pour le coup qui est partagé par une majorité de riverains, quelle que soit leur sensibilité politique .

Venant d’une ville à la réputation industrielle (certes, en pleine évolution), Nicolas Ferrand prendra-t-il la mesure de la spécificité rennaise et de l’attachement des habitants à leur cadre de vie ?  On dit souvent que les polytechniciens comprennent plus vite que les autres … (*n°4) .  Pour l’heure, Daniel Delaveau compte sur lui pour ses compétences .  Né en 1972, diplômé de Polytechnique et titulaire d’un Master of city planning (MIT), il a été chef de l’unité territoriale de Reims, à la DDE de la Marne, avant de devenir chef du bureau des transports collectifs en Ile-de-France, au sein de la direction des transports terrestres .  En 2004, il est nommé conseiller technique, en charge de l’urbanisme et des transports collectifs au cabinet de Gilles de Robien, puis de Dominique Perben au ministère de l’Equipement et des Transports .  Un homme qui visiblement doit avoir un sacré carnet d’adresse … »

 Source : http://www.unidivers.fr/nicolas-ferrand-un-polytechnicien-pour-la-future-metropole-rennaise/

article publié le 24 novembre 2011 .

N.D.L.A.  (Notes De l’Auteur de l’article c.a.d. de cet article rédigé par LPBSM et non pas de celui évoqué ci-dessus ) :

(*n°1) : « Attention, notre ville va devenir Saint-Jacques. » ; Dans cette assertion, Il ne s’agit pas ici de Saint-Jacques de Compostelle, même si notre maire actuel fut inscrit à la J.O.C., mais bien de Saint-Jacques-de-La-Lande où ce maire à déjà oeuvré pour encourager le bétonnage à bon marché (qui ne tiendra pas les trente ans) et de nombreuses et coûteuses publications, ayant été journaliste par le passé (http://www.causes-communes.fr/discussion/les-magazines-de-la-ville-de-rennes-et-de-rennes-metropole-vous-en-pensez-quoi) .  Il est aujourd’hui remplacé par Emmanuel Couet    d181234228

Maire de Saint-Jacques-de-la-Lande

Vice-président de Rennes Métropole
Chargé de la commission, délégué à l’aménagement .


(*n°2) :  http://www.eurorennes.fr/?page_id=445

(*n°3) : Consultez : http://nosvilles.exprimetoi.net/t33-rennes-via-silva

(*n°4) : Cependant Coluche disait qu’il suffisait de confier la gestion du Sahara à un polytechnicien pendant moins de trois ans pour qu’il n’y ait plus un seul grain de sable dans le désert … (il souhait sans doute souligner leur efficacité ?) .

Les trois projets sur lesquels nous donnons notre opinion sont un peu long à développer dans un seul article ; aussi nous l’avons divisés en deux sous le nom de : « Nouvel urbanisme à Rennes ; inquiétudes … n°1bis » .


A suivre …

J.M. MARTIN pour LPBSM

2 Réponses à “Nouvel urbanisme à Rennes ; inquiétudes … n°1”

  1. michael journal dit :

    It is really a fantastic and also beneficial little bit of data. I am just happy that you just discussed this specific valuable data with us. Please continue to be us up to date similar to this. Thanks for revealing.

  2. notall nu dit :

    It’s a good post.

Laisser un commentaire

 

Association de parents d'él... |
amies16 |
Blog de l'association TRAIT... |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | BRESSOLS.BRIAL VERLHAGUET -...
| Association PPCBL
| Section CFDT de Sofradir